CD Passage - Bernard Léchot VOX&VERB

Aller au contenu

Menu principal :

CD Passage

Annexes
Après une dizaine d'années de silence musical, comme une démangeaison. D'anciennes chansons qui appellent au secours, de nouvelles qui bruissent.... Bernard s'enferme dans son home-studio. En sortira fin 2003 l’album «Passage», mixé par Bernard Amaudruz au Studio Artefax, un album qui inclut un duo avec Florence Chitacumbi et des collaborations avec Coline Pellaton et Thierry Châtelain (Jael).
  • Bernard Léchot : voix, guitares, claviers, programmations, arrangements
    &
  • Bernard Amaudruz : claviers complémentaires, bidouillages multiples, mixage
  • Alyas Lopez : guitare acoustique rythmique  
  • Thierry Châtelain :  accordéon
  • Coline Pellaton : violon    
  • Florence Chitacumbi, Coline Pellaton, Isabelle Jeanrichard : voix féminines
  • Didier Varrin: photo et graphisme
  • Enregistré chez soi par Bernard Léchot.
  • Mixé au Studio Artefax, Lausanne, par Bernard Amaudruz,.
  • Masterisé au Studio du Flon, Lausanne, par Benoît Corboz.
  • Production : Belisah Prod
  • Distribution : RecRec / Believe Digital
Vous pouvez écouter une sélection des titres de l'album grâce au player et commander le CD à la page COMMANDES. Les versions numériques sont disponibles en plusieurs formats sur le site BANDCAMP. Egalement disponibles sur iTUNES et d'autres plateformes de téléchargement légal.
L'ENREGISTREMENT DE PASSAGE EN IMAGES
PRESSE
Dans le travail d’auteur-compositeur de Bernard Léchot, le mot précède généralement la note. Rarement anodin, ceux de «Passage» se coulent dans les rythmes les plus divers. Habité par une voix souple et bien timbrée, le mot se balance sur un tempo antillais, se laisse griffer par les guitares, se dévide en un long hymne nocturne parfumé de rhum. Escales intimistes ou sensuelles, clins d’œil au rock des seventies, petites dérives surréalistes ou portrait ironique de notre drôle d’époque... (L'Express & L'Impartial, Dominique Bosshard)

Ambiances intimes, climats de ballade, de rocking-chair, tempo antillais, rythme groovy, quelques poussées électriques... L'album de Bernard Léchot mêle les genres musicaux sans heurt, dans la douceur d'une voix veloutée faite pour réchauffer les mots. Qui sont, eux aussi, la charpente des douze chansons dont le Neuchâtelois de 44 ans est l'auteur, le compositeur, l'arrangeur, l'artisan maison. (Le Matin, Patricia Gnasso)

De l'ouvrage d'orfèvrerie ciselé, gravé dans des ambiances latino, groove, rock... et des mots-voyage, des mots venus d'ailleurs et d'autres de tous les jours pour dire les choses de la vie, simplement. (Journal du Jura, Catherine Favre)

Quant aux paroles, Léchot sait raconter des histoires en deux ou trois minutes, il sait surtout suggérer des climats, amuser, interroger. Ces petits contes en musique disent une existence un peu décalée, décrite avec des mots si justes qu'ils soulignent l'ironie des situations, comme Le chat angora, qui se repaît d'un crime sur canapé moelleux! Passionné par la musique, Bernard Léchot rend hommage aux rois du blues, il remonte les chemins occultes du Languedoc, créant une chanson aux accents mystérieux... (Le Quotidien Jurassien, Bernadette Richard)

Bernard Léchot est donc un chanteur a textes. Mais ses compositions sont riches et denses. Un son qui a quelque chose d'original : des trucs qui font penser a Pink Floyd parfois (pas mal pour un chanteur a textes !). Des notes, des sons, des bruits, des échos discrets qui sont autant de couleurs, d'arcs en ciel qui donnent un éclairage particulier a ses chansons. D'ailleurs, certaines de ses chansons sont comme des tableaux, des aquarelles... Léchot nous chante des couleurs et des images. (musiciens.biz  Michel Tanner)


 
Copyright 2016 - Tous droits réservés
Retourner au contenu | Retourner au menu