Neuchâtelois Tels Quels - Bernard Léchot VOX&VERB

Aller au contenu

Menu principal :

Neuchâtelois Tels Quels

Annexes
Le livre « Neuchâtelois Tels Quels » conclut les manifestations interculturelles NeuchàToi 2013. Réalisé par l’agence créative INOX Communication, avec des textes rédigés par Bernard Léchot, publié aux Editions du Belvédère, il dévoile d’une façon totalement originale ceux qui font et sont une région. 1’200 portraits de femmes, d’hommes, d’enfants. Le Canton de Neuchâtel comme on ne l’a encore jamais vu!
Guidés par le thème de l’édition 2013 de NeuchàToi – La diversité dans l’espace – l’équipe d’INOX a sillonné les routes du canton en ayant pour quête de photographier la population neuchâteloise en visant à la plus vaste représentation possible. Le portrait des Neuchâtelois, tels quels.

Option retenue : la sobriété. Mise en lumière constante, fond blanc, cadrage identique. Pas de retouche. Le but d’une telle rigueur à la prise de vue comme au tirage était de laisser parler les portraits par eux-mêmes. Sincères, sans détours, ils nous racontent chacun une histoire, une vie, et par conséquent, un fragment de la société neuchâteloise. A la vue de ces portraits juxtaposés, on constate que la diversité se caractérise par des interactions, des ressemblances que l’on ne percevait pas forcément au premier coup d’œil, mais qui tout à coup participent à la création de groupes, sinon de familles, qui n’ont à voir ni avec l’âge, ni avec la couleur de la peau…
PRISE DE POSITION

Le livre NeuchâToi Tels Quels repose sur un constat, qui est aussi une prise de position: la multiculturalité est une chance, une richesse. Et il est animé d’un véritable esprit démocratique: chaque personne photographiée y retrouve son portrait. Un portrait qui, dès lors, représente une façon d’affirmer à la fois son identité et son appartenance à notre canton. C’est en ce sens que cet ouvrage est une sorte de «recensement artistique».

La rédaction des textes a été confiée à VOX&VERB, c’est-à-dire à Bernard Léchot. Alors qu’INOX partait à la chasse aux images, l’ancien journaliste, tout en s’interrogeant sur les notions de multiculturalisme, d’intégration, de racisme, tendait son micro aux participants de Neuchâtelois Tels quels pour réaliser un texte à plusieurs voix mais à une seule plume, faisant moisson de propos spontanés et souvent forts. Ainsi ceux de M’hamed, né au Maroc: «Pour moi, s’intégrer, c’est aimer l’endroit où l’on vit. Et pour aimer, il faut être accueilli. Si l’on n’est pas accueilli, on ne peut pas s’intégrer. Et si l’on n’est pas prêt à être accueilli, on ne peut pas s’intégrer non plus. Donc tout tourne autour d’une histoire simple, celle d’aimer l’autre.»



 
Copyright 2016 - Tous droits réservés
Retourner au contenu | Retourner au menu