Présentation desACCORDS - Bernard Léchot VOX&VERB

Aller au contenu

Présentation desACCORDS

Annexes
Bernard Léchot au rendez-vous desACCORDS
par Pierre-François Besson
Treize chansons ciselées pour un album électrique à la confluence des doutes, du bilan et du renouveau… Sur desACCORDS, on croit toucher un corps, on philosophe autour d'un feu de camp, sur le trottoir ou une terrasse.  A la fois ébranlé par une sortie de route professionnelle en 2011 et enivré par une liberté retrouvée, Bernard Léchot a marché dans Paris, aspiré la vie à pleins poumons. Il s'est repassé son film états-unien, a craché aussi quelques rognes sur le papier. Et a sorti ses guitares.

Emotions lascives, culs-de-sac et questions existentielles, regard politique en coin, Bernard Léchot s'avoue lui-même adolescent de cinquante ans. Ce n'est qu'en partie juste. Car s'il écrit des chansons «pour fuir les cons», il dissèque surtout émotions et sentiments avec subtilité et force images. A l'arrivée, un album dense et mûr, fruit de deux ans de route en quasi solitaire, puisque très largement pensé, réalisé et produit seul, en homestudio.

SEUL... MAIS ACCOMPAGNÉ

Comme sur Passage en 2003, Florence Chitacumbi offre sa voix chamanique. On découvre aussi celle de la prometteuse Jikaëlle dont Bernard Léchot produit (en parallèle, quelle énergie!) le premier album et qu'il accompagne régulièrement sur scène à la guitare. C'est une évidence, cette rencontre musicale fusionnelle avec Jikaëlle est pour beaucoup dans la réussite énergique et inspirée de desACCORDS.

Cliquez sur la l'image pour revenir aux détails du disque !
D'autres, comme Erdal Kizilçay (Bowie, Dutronc, etc.) et sa voluptueuse basse fretless, Thierry Châtelain et son accordéon ou Jean-Michel Jaquier et sa flûte apportent leur juste touche. Ceci dit, desACCORDS est un vrai grand disque à guitares, troussées dans tous les sens, au fil de treize balades et chansons rock brut, parfois progressif.

Jamais timorés, à l’image du musicien, les accompagnements allient ampleur et complexité. Les années 70 voire 80 ne sont pas loin. Ni l'Amérique. Les gimmicks d'une certaine chanson française actuelle, très peu pour Bernard Léchot. Il assume sa belle voix fluide et tendue avec style. Au final, un tout - ensorceleur - né quelque part, entre le blues et Pink Floyd.

CHOIX DE L'AUTHENTICITÉ

Après un bout de carrière réussi (rappelez-vous le groupe Léchot-Pillard), Bernard Léchot a délaissé la scène dès 92, au profit d'albums certes espacés dans le temps, mais réguliers et inspirés.

«Je n'ai jamais eu envie de juste vivoter grâce à la musique ni de devoir l'adapter pour tenter d'en faire un outil de profit», explique-t-il, fondamentalement authentique, entier et droit dans ses bottes. «Je vis avec bonheur de ma plume et de ma voix, alternant communication et voix-off pour gagner ma vie et création artistique pour trouver un équilibre personnel».

Avec desACCORDS, son déséquilibre passager a conduit Bernard Léchot à réussir un sacré exercice d'équilibriste solo, textes et musique confondus. Ne jamais refuser un rendez-vous avec soi-même pourrait en être la morale…


BERNARD LÉCHOT VOX&VERB
AVENUE DES ALPES 95
CH - 2000 NEUCHÂTEL
Tél: +41 (0)79 256 46 85

BERNARD@LECHOT.COM

© VOX&VERB 2017

Retourner au contenu